Arnaque à l’Indienne

Comme mentionné précédemment j’ai eu la chance de faire un voyage en Inde. Ce voyage s’est terminé à Vârânasî (Bénarès) par une expérience désagréable qui a eu des répercussions sur ma perception de mon séjour indien.

Je vais donc vous relater les faits. Désolée, si vous trouvez ça long en sachant déjà que ça va un peu mal finir… C’est pour mieux comprendre le processus assez sournois.

Arrivée à Vârânasî

La terrasse de la Ganges View Guesthouse

“T” et moi sommes arrivés à Vârânasî dans l’après-midi. Nous logions les deux premières nuits à la Ganges View guest house sur les bords du Gange (super). Nous sommes sortis nous promener après avoir pris possession de la chambre. Dans une rue minuscule nous croisons une vache qui prend toute la place. Nous ne savons pas trop comment réagir et un jeune indien nous explique en anglais qu’il ne faut pas avoir peur :

‘cette vache est une vache sympa’.

Il commence à discuter et nous aussi. Il ne nous parle pas de magasins à visiter, de tours en bateau à acheter… Vraiment sympa, son anglais est très bon. On se balade un peu ensemble puis nous rentrons à l’hôtel nous reposer (malade). Il nous explique qu’il y a des cérémonies sur les Ghats (les marches qui descendent vers le Gange) le soir. Nous avions prévu d’y aller. On convient de s’y retrouver.

Un des nombreux temples de la ville

La première cérémonie

La cérémonie débute. Nous prenons place. Notre nouveau pote est là. Quelques minutes plus tard, arrive son ami “Ciel” qui parle très bien français. Ciel est la version française de son prénom. “T” et lui discutent pendant que je me concentre sur la cérémonie que j’adore. Ensuite nous prenons un thé chai. Ciel vient de finir ses études. Il travaille dans la fabrique de tissu de sa famille et fait parfois des reportages. Nous voulions aller voir des temples, il se propose de venir avec nous. Nous prévoyons de nous retrouver le matin. Nous avons bien conscience qu’il nous emmènera dans la fabrique de sa famille mais j’avais prévu d’acheter un sari donc pourquoi pas là-bas plutôt qu’ailleurs…

La matinée : visite de temples et saris

Des ouvriers ?

Nous passons une très bonne matinée à visiter les temples et parler de l’Inde et de tout en général. Je suis contente, je me dis que “Ciel” nous accompagne pour être sympa, comme nous sommes en droit de le penser suite aux diverses conversations. Il parle de nous emmener voir l’astrologue. Il est noté dans certains livres que c’est une expérience à tenter, mais il insiste trop et ça me gonfle. En allant à la boutique, on passe devant des ateliers de fabrication. Nous achetons pas mal d’article en tissu dans la boutique en sachant que Ciel recevra une chouette commission. On lui propose aussi de l’inviter à diner donc on se retrouvera le soir.

Plus tard je lis dans les guides que les ateliers que l’on peut nous montrer sont des faux… Qu’en était-il dans ce cas là ? Je ne sais pas… je blâme pas mal les guides (livre) qui nous mette en garde contre tout en Inde. On en vient facilement à voir le mal partout, des fois être naïfs a du bon…

La seconde cérémonie

Ciel est en retard à notre RDV. Je me dis que s’il ne vient pas c’est qu’il était honnête. Son copain qui parle anglais finit par arriver et nous allons avec lui sur un des Ghâts pour une nouvelle cérémonie. Ciel  nous rejoint finalement et nous propose de changer de lieu. Il nous guide dans un Ghât plein de gens, très touristique. Pour y accéder nous sommes passés dans des petites rues bondées où il faisait très lourd et chaud… Et Ciel commence petit à petit à changer son discours. De façon presque imperceptible on comprend qu’il est parfois guide. Le matin, il nous tutoyait maintenant il se met à nous vouvoyer. Il continue d’insister pour qu’on aille voir l’astrologue. “Il utilise l’argent de la consultation pour les œuvres sociales en faveurs des jeunes” … Exactement une autre arnaque mentionnée dans le Lonely Planet.

“C’est bon pour ton Karma”.

J’explique que je n’y crois pas

“Vous n’avez pas besoin d’y croire” heu ??

Après la cérémonie, il nous mène prendre un thé mais nous ne voulions pas de thé mais “ce sera rapide”. On arrive chez un vendeur d’huiles essentielles. Nous ne sommes pas contents. Nous voulions juste l’inviter à diner. Nous arrivons au restaurant. Il ne souhaite pas diner… donc on rentre à la Ganges View guest house. Il veut savoir à quelle heure sera le rendez-vous le lendemain pour nous emmener voir des temples et je suis presque sure qu’il a encore parlé de l’astrologue. Quand nous lui expliquons que nous souhaitons rester seuls et se débrouiller seuls, Ciel se vexe, il est “peiné”. Cependant, nous devons aller chercher nos commandes de saris à la boutique à 16h00. Nous arrivons à la Ganges View guest house en étant très agacés par la soirée que nous venons de passer. Il est maintenant clair que ce jeune homme ne nous a pas accompagné par plaisir comme il nous a emmené à le penser au début.

Un nouveau jour commence à Vânârasî

Avant dernière journée indienne

Le lendemain nous changeons de résidence. Nous souhaitions un hôtel confortable pour notre dernière nuit indienne.  Le Taj Nadesar Palace (même chaine que le Taj Rambagh Palace) est un peu excentré donc nous demandons à la réception de contacter la boutique pour que nos achats soient livrés (haaa, le luxe…) Nous avons eu très peur que mes saris n’arrivent jamais. C’est “T” qui gère tout ça magistralement car je suis toujours énervée par la soirée de la veille. Il réceptionne les colis. Ciel a accompagné le livreur et a demandé de l’argent à “T”. S’il n’était pas venu cette histoire aurait été complètement différente.

Ça m’énerve. À la fois  parce que :

  • Je ne suis pas méfiée
  • Je n’aime pas l’idée de devoir me méfier
  • Nous aurions peut-être accepté de bon cœur de le prendre comme guide si ça avait été énoncé clairement
  • Je n’aime pas qu’on profite de moi
  • Il a poussé le bouchon trop loin et aurait du se contenter de sa commission à la boutique
  •  C’était quasiment notre dernière expérience Indienne
Je souhaite conclure sur des rencontres positives.

A Jaipur, au Rambagh Palace suite à la visite guidée de l’hôtel nous avons pris l’apéritif (offert par l’hôtel, haaa le luxe…) avec un couple d’ingénieurs indiens de Bangalore. Nous avons parlé plus d’une heure de la situation du pays, des différents modes d’enseignement supérieurs, de l’usage des téléphone portables…

A Orchhâ, nous nous sommes arrêtés dans une boutique archi-minuscule pour acheter une boite (et un collier en plus à la fin). Nous avons discuté avec le vendeur qui a fini par nous montrer un cahier dans lequel il note du vocabulaire français et anglais pour pouvoir parler de ses produits aux touristes. Nous avons donc bien rempli son registre. Il nous a offert un thé. Nous avons continué à discuter. Un enfant est passé. Il m’a donné une petite rose. (pour info : À Orchhâ, cette boutique est située au croisement principal,  il y a écrit “More Junk Inside” sur sa porte.)

Jahangir Mahal, Orchha

The following two tabs change content below.

Latest posts by Fyly (see all)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *