La grande « cyber-attaque » des sites du CNED et de l’Éducation Nationale

Bon, alors tout le monde ironise sur le « hacking » des sites de l’Éducation Nationale.

Seulement voila… Bien entendu, la raison la plus probable, c’est que les serveurs n’aient pas trop tenu le coup quand des millions d’ordinateurs ont voulu se connecter dessus en même temps.

La probabilité d’un hacking reste faible.

Toutefois, si c’est vraiment un hacking (ce qui n’est pas totalement à exclure), c’est se fourvoyer que de penser que Vladimir Poutine a autre chose à faire. Oui, bien sûr, c’est pas lui directement, mais bon, le SVR quoi.

N’oublions jamais qu’une des stratégies plutôt très efficace qu’à la Russie pour regagner l’importance qu’elle avait sur la scène internationale à l’époque de l’URSS est d’accepter qu’elle ne pourra pas « remonter » à ce niveau, et à la place elle fait baisser le niveau de ses concurrents et ennemis. Ceci à coups de campagnes de désinformations (le fait que la majorité des « Fake News » proviennent de Russie n’est plus trop en doute), en semant le doute et en cultivant la défiance envers les institutions (par exemple, la vague d’Eurosceptisme planant sur l’UE – une Europe unie étant un gros problème pour la Russie, au contraire, une Europe désunie est une aubaine), j’en passe et des meilleures. Ses plus grands succès étant bien entendu Trump et le Brexit. Pas besoin de hacker les machines de vote, hein (trop compliqué, trop risqué), il suffit juste d’abreuver les électeurs un peu crédules et bas du front de mensonges à longueur de journée, à l’ère des médias sociaux, ça reste encore la meilleure tactique.

Et, la France, en tant que pays européen majeur, est une des cibles de la Russie. L’un des buts de Poutine pour 2022, c’est que Le Pen soit élue.

Mais « faire campagne » directement pour elle se verrait. Alors à la place, on sème le doute envers ses concurrents (RT France et Sputnik France sont d’ailleurs d’une efficacité redoutable sur le sujet).
En plus, Macron a joué le jeu de la Russie sans le savoir en réussissant à réduire le PS et LR presque à néant (LR a encore quelques chances de se relever pour 2022, mais sans leader charismatique, ça va être difficile… La gauche ? Bon déjà, il faudrait qu’elle soit de gauche, et ensuite il faudrait qu’elle soit unie… bref, ce ne sera pas pour 2022).

Un duel Macron – Le Pen est donc très probable au deuxième tour en 2022, et plus la crédibilité de Macron sera érodée, plus les gens seront en colère contre son gouvernement, plus Le Pen aura de chances de l’emporter, et plus l’influence de la Russie grandira.

Donc oui, ce sont certainement des serveurs ayant planté pour cause de trop de visiteurs en même temps, mais une attaque externe n’est pas totalement à exclure, et dans ce cas, si on peut – je pense – innocenter Kim Jong-un, Poutine est par contre en haut de la liste des suspects… à égalité avec des petits cons d’adolescents qui veulent pas faire leurs devoirs.

 

 

Commentez :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :