Les Gilets Jaunes

 

 

Bon, blague (un peu nulle) à part, je suis vraiment bien embêté avec cette histoire. Si j’en crois les internets, la France est aujourd’hui prise d’assaut par des gens portant des gilets jaunes et tous mes concitoyens semblent avoir un avis très arrêté sur la question. Tous sauf moi. C’est peut-être la distance, je sais pas, mais un ou plusieurs trucs m’échappent. Et quand je lis les avis des pour et des contre sur les médias sociaux, je suis encore plus embêté parce que je me retrouve d’accord avec les deux.

Essayons d’y voir plus clair :

  • Bon déjà, un truc comme ça (terme, symbole, expression) qui sort de nulle part et qui est soudain sur tous les lèvres, ça me rend de base suspicieux de truc foireux avec manipulation à la clé, comme je vous ai déjà raconté.
  • Mais ce serait une révolte du peuple contre Macron et le fait qu’il faudrait qu’il arrête quand même un peu de se foutre de la gueule des gens, et de piquer leur pognon comme l’anti-Robin des Bois qu’il est.
  • Oui, mais il parait que ce serait organisé par la Droite, voire l’Extrême-Droite.
  • Oui, mais « même une montre cassée donne l’heure exacte deux fois par jour. »
  • Oui, mais une des revendications principales c’est de gueuler contre la montée du prix de l’essence et en ces temps où il faudrait arrêter d’utiliser de l’essence tout court si on veut que nos enfants et petits-enfants héritent d’un monde vaguement viable, ça le fait pas trop.
  • Oui, mais le gouvernement ne fait nullement monter le prix de l’essence dans un but écologique.
  • Oui, mais je sais pas, elle sent bizarre cette manif.
  • Oui, mais je vois aussi pas mal de mépris de classe de la part des anti.
  • Oui, mais il y a qu’à voir comment les médias de type BFMTV ou même la police ont une attitude très positive envers la chose, contrairement aux manifs habituelles (et donc de Gauche).
  • Oui, mais qui sait, ça pourrait évoluer vers un truc de plus grand ampleur.
  • etc.

Bref, je ne sais pas trop si je dois être pour ou contre, mais je vois de plus en plus d’esprits s’échauffer sur le net (et il parait que c’est pas mieux sur le terrain), et au final, je me dis qu’une fois de plus, c’est pas ça qui va unir les Français et les pousser à sinon s’aimer, au moins se respecter un peu plus les uns les autres. Il s’agit ici d’un pays où les divisions sont de plus en plus profondes, et le peuple n’attend presque qu’une excuse pour s’entre-déchirer.

Et ces divisions, vous savez à qui ça profite, n’est-ce-pas ?

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

2 réponses

  1. Stéphane Le Roux dit :

    Bonjour,

    Tout pareil que vous.

    J’ai vraiment du mal avec un mouvement dont le point de départ est les taxes. Les taxes, c’est bien, ça permet à l’état de faire du service public. On peut demander à ce qu’elles soient mieux utiliser et tout, mais en soit, je peux pas m’associer à un mouvement qui a l’air de se plaindre des taxes [i]en soi[/i]. On ajoute que « la goutte d’eau », c’est les taxes sur le carburant. Carburant qu’il faudrait cesser d’utiliser…

    De l’autre côté, je comprends que ceux que ça touche, ces taxes sur le carburant, c’est toute une population de classe moyenne inférieur qui n’a pas d’autre choix que d’utiliser du carburant pour aller bosser. Et puis, le mouvement ressemble surtout à un raz-le-bol général, la « simple » continuation des troubles sociaux que l’on connait régulièrement en France (la continuation de nuit debout, des manifs etc). Evidemment, comme les troubles d’avant ne mènent à rien, à chaque fois – à chaque année donc – ça monte d’un cran. Et comme toute la « populace » en a marre, ce qui a commencé comme une plainte sur les taxes agrège aujourd’hui tous les mécontentements – de droite comme de gauche.

    Globalement, ce que ça m’évoque, c’est que c’est un mouvement à l’image du président, qui lui-même est à l’image de l’époque. Macron, c’est le mec qui prône l’auto-entreprenariat et autres bullshit du genre – plus précisément, qui prône que le livreur de pizza ne soit pas un employé de la pizzeria avec toutes les protections afférentes au statut d’employé et un outil de travail (une mobylette) fournie par l’employeur, mais un « indépendant » qui a fondé son entreprise de livraison de pizza après avoir acheté sa propre mobylette et auquel la pizzeria fait appel quand elle a besoin de livrer une pizza. Seulement voilà : les taxes, c’est surtout les petits entrepreneurs qu’elles étouffent – pas trop les grosses entreprises, et les employés ont plus de « retour sur investissement » sur leur taxes, entre la sécu, les assurances chômages etc – lesquels sont assez pourries pour les entrepreneurs. Le livreur de pizza, si à chaque pizza il doit payer 1 euros de plus d’essence pour sa mobylette, rapidement il n’est plus capable d’en vivre – et en plus, il a pas de protection contre le chômage et tout puisqu’il est pas employé. Donc, dans une France de l' »auto-entreprenariat », les « auto-entrepreneurs » (qui sont exactement les mêmes que les ouvriers et les employés peu qualifiés d’autrefois) descendent tout casser dans la rue quand les taxes les empêchent d’auto-entreprendre.

    Bref, j’ai envie de voir dans ces manifs, Macron qui se reprend dans la gueule le modèle de société qu’il vend, sur lequel il surfe (ce modèle, il existait déjà avant qu’il le prône). Mais en même temps, je sais aussi que c’est pas ça.

    (Seul truc, ça me paraît délirant de penser que le mouvement est télécommandé par l’extrême-droite. Si c’était si facile d’organiser la révolution, l’extrême-gauche l’aurait fait depuis longtemps. Par contre, je pense qu’il y a une « convergence des luttes » : généralement c’est la gauche et l’extrême-gauche qui descendent dans la rue ; si aujourd’hui des gens plus à droite en ont assez marre pour descendre tout péter, la gauche et l’extrême-gauche vont pas se priver de les rejoindre. Avec des revendication différentes. Et donc un mouvement incohérent. Mais bon, l’incohérence n’empêche à pas un mouvement d’exister – si tu tires un élastique, au bout d’un moment il pète, c’est comme ça).

    • Gator dit :

      Oui, mon opinion de la chose a un peu évolué depuis ce premier post (on verra si j’ai le temps d’en faire d’autres), et elle rejoint un peu la tienne.

Commentez :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.