Nori, Ori & Dori

 

Nori, Ori & Dori

 

En fait, de biographie, il ne sera que très peu question à propos de ces trois Nains car les informations à leur propos son très limitées, voire inexistantes en dehors de la Quête d’Erebor. La seule chose que je peux vous dire à leur propos avant celle-ci, c’est qu’ils sont tous trois frères. Quant à ce qu’il advient d’eux après celle-ci, je ne peux vous parler que du destin d’Ori. Mais pas tout de suite. D’abord, parlons un peu de leur apparence et de ce qu’elle m’inspire.

 

 

Commençons par Dori. Rien de bien particulier en fait à dire à son propos, il me semble être un des Nains les plus “typiques” de cette Compagnie en fait.

Nori lui surprend essentiellement par sa coupe de cheveux pour le moins originale. Est-il un Nain “créatif”, original, un peu artiste sur les bords ? Ou bien d’agit-il simplement d’une coiffure pas si particulière que ça chez les Nains, mais que nous ne sommes pas habitués à rencontrer ? À noter aussi que même si ses vêtements ne laissent pas supposer qu’il soit un véritable guerrier, je n’aimerais toutefois pas tâter de son marteau de guerre.

Parlons d’Ori maintenant. À première vue, je dirais qu’il est le plus surprenant des 13 Nains, plus encore que Kili et Fili. On le devine, timide, réservé, un peu effacé par la personnalité probablement exubérante de Nori. On remarque qu’il a la barbe bien peu fournie. Il fait presque plus penser à un moine qu’à un Nain. Surtout que l’on remarque aussi qu’il n’a pas l’air armé, mais qu’il tient un livre entre ses mains. Bref, nous avons à faire ici à un personnage bien unique et très différent de ce que l’on imagine quand on parle de Nains. Mais là aussi, il faut blâmer nos propres préjugés envers ce peuple. Un peuple si ingénieux et qui attache une telle importance à son histoire ne peut être composé que de guerriers et de mineurs. Il se doit d’avoir aussi un certain nombre de lettrés. Ce qu’est indéniablement Ori.

En effet, si on ne sait rien de sa vie avant de rejoindre Thorin dans sa quête, on sait ce qu’il fit après celle-ci, puisqu’il fit partie des Nains qui suivirent Balin en 2989 dans l’espoir de reconquérir la Moria. Nous savons déjà que cette expédition fut un échec plus que cuisant : la colonie fut totalement décimée en moins de cinq ans mais nous savons aussi qu’Ori fut l’un des tout derniers survivants et qu’il tomba sous les coups des Orcs dans la dernière poche de résistance que fut la Chambre de Mazarbul, là où se trouvait le tombeau de Balin.

Et en fait, on voit Ori, ou plutôt son cadavre desséché dans le Seigneur des Anneaux !

 

 

Oui c’est bien lui qui est là, transpercé d’une flèche, adossé au tombeau de Balin. Et ce sont ses écrits que Gandalf lit quand la Compagnie de l’Anneau arrive en ce lieu avant de se faire attaquer à leur tour par les Goblins locaux.

 

 

Oui, Ori était l’historien et l’archiviste de la colonie naine de la Moria entre 2989 et 2994 et on peut penser (surtout qu’il voyage là aussi avec un livre) qu’il sera celui de Thorin et Compagnie. Peut-être même ce sera lui qui donnera l’idée à Bilbo de consigner le récit de son aventure dans un livre ?

 

 

The following two tabs change content below.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *