Les Scarabées de l’Année sont Nés

 

Bon, je suis bien silencieux ces temps-ci. Le fait est que l’actu me déprime plus qu’autre chose en ce moment, et faire Manuel Valls en Darth Vader, c’est déjà fait, je ne voudrais pas me répèter trop (à moins que j’en fasse un gimmick ?). Pendant un instant, j’ai pensé vous faire part de mes pensées et mes théories à propos de Game of Thrones, mais bon tout le monde le fait alors…

Alors, si je vous parlais de scarabées rhinocéros japonais plutôt ?

Donc je vous avais laissé pendant plusieurs mois sans nouvelles de mes créatures. Depuis septembre, j’ai donc trouvé des “repreneurs” pour la plupart des larves (rappelez-vous, il y en avait une vingtaine environ) et je n’en avais gardé que quatre. Le mâle est mort de sa belle mort au cours du mois de septembre. Les quatre larves scarabées ont passé la fin de l’été et l’automne à bouffer (de la terre), l’hiver à hiberner, et le début du printemps à bouffer de nouveau puis à construire des cocons.

J’avais pensé documenter la dernière phase de leur vie de larve (parce que le reste c’est quand même pas super passionnant, surtout qu’elles ne se baladent pas en se pavanant : elles restent dans la terre à peu près tout le temps, si elles en sortent c’est qu’il y a un problème), mais je fus pris de cours, les chrysalides ont éclos il y a trois semaines environ.

Au début les adultes (on dit “imago”) restent dans la terre un moment. Les mâles se sont creusés des “chambres” dans laquelle ils glandent sans rien faire jusqu’à ce que l’envie de sortir leur prennent (des ados quoi), les femelles se baladent sous-terre. Du moins c’était le cas de la mienne : si j’avais rapidement repéré les mâles à peine sortis de leurs chrysalides (en fait je pensais qu’ils y étaient encore, et c’est en cherchant que je suis tombé nez à nez sur les adultes planqués dans leurs chambres), il m’a fallu un bon moment pour trouver la femelle, d’ailleurs, je m’inquiétais un peu, j’avais trouvé la peau de la larve, des restes de chrysalides et c’est tout.

Donc, voila, les quatre larves sont devenues trois mâles et une femelle, donc j’ai quatre terrariums à gérer. Les trois mâles sont séparés pour ne pas qu’ils se foutent sur la gueule. La femelle pour ne pas qu’elle se fasse attraper, brutaliser et violer par son compagnon de terrarium. Je vous rappelle que c’est le triste lot des femelles scarabées, et comme je voudrais éviter la consanguinité, j’attends que les scarabées de mon coach soient nés (et que nous trouvions le temps de nous voir) pour pratiquer à un échange de femelles (à qui nous réservons le même triste sort).

Un petit problème par contre, l’un des mâles est “handicapé”. Je ne m’étais pas posé la question, mais apparemment la transformation de la larve en imago ne se déroule pas toujours bien et certains adultes ne sont pas toujours en bon état.

 

Scarabee Femelle - juin 2015

La femme qui a une bonne petite bouille. Dommage que je doive bientôt m’en séparer, et que je ne la vois pas souvent car elle passe ses journées sous terre et ne sort que tard le soir. Intéressant de voir que si sa mère était en général d’un tempérament assez calme, celle-ci est assez énergique : dès qu’elle sort de terre, elle bouge dans tous les sens dans sa boîte, et elle essaie même assez souvent de s’envoler.

 

Scarabee Male - juin 2015

L’un des deux mâles (ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau). Même si on ne peut pas parler de personnalité pour des scarabées rhinocéros, intéressant de voir qu’ils ont des tempéraments assez différent l’un de l’autre.
L’un des deux est très actif, mange énormément (il vide sa coupelle de gelée toutes les nuits), n’est pas peureux : s’il n’aime pas trop la lumière ma présence ne le dérange pas.
L’autre est très calme, passe la plus grande partie de son temps planqué sous des morceaux de bois ou sous des feuilles mortes, ne mange que très peu (au point que je m’inquiète de sa santé), et a assez peur de moi.

L’actif sera mon “étalon” qui perpétuera la lignée (ne serait-ce que parce que je ne suis pas totalement certain de la santé de l’autre.

Finalement, le scarabée mal fichu :

 

 

Comme vous le voyez, ses ailes ne se replient pas sous leurs élytres (et sont toutes sèches), sa carapace est un peu tordue ici ou là, et comme vous pouvez le voir, une de ses pattes fut restée coincée dans la chrysalide pendant plusieurs jours. Quand les restes de la chrysalide sont enfin tombés, sa patte est restée non-fonctionnelle. De plus, il ne mange presque pas (moins que son frère ascète), j’ai l’impression qu’il y a un problème avec sa bouche, et je pense qu’il est en train de vivre ses derniers jours (il ne cesse de se retourner – et est incapable de se remettre à l’endroit tout seul, ce qui l’épuise et ce qui n’est pas bon signe, c’était un des symptômes que la fin était proche pour ses parents.

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui.

 

 

 

The following two tabs change content below.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *