Le Hobbit et les Treize Nains

 

Je ne vous apprends rien j’espère quand je vous dis qu’au moment où je tape ces lignes, Peter Jackson est en train de tourner The Hobbit.

Pour les plus distraits d’entre vous, il s’agit du deuxième livre de J.R.R. Tolkien (et son premier situé dans la Terre du Milieu) qui narre comment un Hobbit sans histoire et très respecté du nom de Bilbo Baggins se retrouve embrigadé par un magicien du nom de Gandalf et 13 nains dans une drôle d’aventure où il sera question de Goblins, d’Elfes et de Dragon, et dont un épisode insignifiant en apparence va entraîner 60 ans plus tard les évènements décrits dans Le Seigneur des Anneaux.

Le film ne sortira pas avant un peu plus d’un an (décembre 2012) mais je pensais que le moment était le bienvenu pour vous rafraîchir un peu la mémoire quant aux personnages principaux. J’ai d’ailleurs moi-même décidé de me la rafraîchir en relisant The Hobbit que je n’avais pas lu depuis mes 13 ans environ.

Mais avant d’aller plus loin, je dois me corriger par rapport aux lignes précédentes. Peter Jackson n’est pas en train de faire un film, mais deux. Et je pense que cela est une très bonne idée, bien que cela implique aussi que nous devions attendre encore plus pour avoir l’histoire complète (le deuxième partie ne sortira elle, que fin 2013). En effet, même si The Hobbit est bien plus court que The Lord of the Rings, il est assez riche pour mériter plus de deux ou trois heures de temps à l’écran, et surtout, les tolkienophiles savent qu’en parallèle à la Quête d’Erebor (le petit nom de l’aventure de Bilbo et de ses 13 compagnons nains), il se déroule toute une série d’évènements très importants et impliquant les puissants de la Terre du Milieu. Il y est à peine fait allusion dans Bilbo le Hobbit, ils sont surtout décrits dans les appendices du Seigneur des Anneaux, mais Peter Jackson a décidé de les intégrer à son adaptation. Pari un peu risqué, puisque pour la première fois, des scènes entières et importantes seront inventées de toutes pièces (les appendices décrivant les évènements en question ne faisant que quelques paragraphes tout au plus), mais j’ai confiance en monsieur Jackson.

Mais revenons-en à nos moutons puisque mon but aujourd’hui est de vous rafraîchir la mémoire quant aux personnages principaux du livre (et donc du film).

On peut dire que le film contiendra trois sortes de personnages si on est pas tollkienophile.

  • Les personnages familiers, déjà vus dans Lord of the Rings. Certes, l’histoire se déroule 60 ans auparavant, mais avec tous ces personnages immortels, il y en a un paquet – pensez Elfes et Magiciens – qui étaient déjà nés et adultes à cette époque, de plus, il paraît que certaines scènes se déroulant à l’époque des autres films sont tournées, le prologue et/ou l’épilogue je présuppose.
  • Ensuite, il y a des personnages qui sont eux aussi familiers, mais qui sont joués par un autre acteur, je pense essentiellement au rôle titre, celui de Bilbo. Étant 60 ans plus jeune, Ian Holm ne pouvait décemment pas reprendre le rôle (il a fêté ses 80 ans il y a deux jours – Happy Birthday Sir Ian – et de plus, le rôle de Bilbo dans ce film est beaucoup plus physique que dans les précédents).
  • Puis, il y a les nouveaux personnages, ceux qui n’apparaissent pas dans Lord of the Rings (pas tout à fait vrai pour tous, comme nous le verrons plus tard) et qui sont pourtant centraux à l’histoire qui nous intéresse. Il s’agit essentiellement des 13 Nains dont je vais parler plus en détails dans quelques lignes et au cours de futurs posts. Il y a d’autres “nouveaux personnages” mais si vous ne connaissez pas déjà l’histoire, je veux pas tout dévoiler non plus.

 

 Parmi les personnages familiers, difficile de faire plus familier que Gandalf. Malgré le fait qu’il ne soit plus trop jeune lui non plus (72 ans), Ian McKellen a pu reprendre son rôle, ce qui est un soulagement à mes yeux. Vous le savez peut-être, mais la production du film a pris beaucoup de retard pour tout un tas de raisons, souvent extra-cinématographiques, au cours des dernières années et la participation de Sir McKellen fut mise en doute à plusieurs reprises. Mais tout est bien et croisons les doigts pour que tout finisse bien (malgré tous ces problèmes en période de pré-production, tout semble bien se dérouler depuis que le tournage a début en mars dernier).

Que dire sur Gandalf lui-même ? Pas grand chose que vous ne sachiez déjà. Nous retrouvons là, Gandalf le Gris, qui porte mieux son nom que jamais, puisqu’il semble encore plus gris que dans Fellowship of the Ring. Oui, je fais surtout référence à sa barbe plus grisonnante que dans le film précédent. Choix un peu bizarre à mes yeux, Gandalf étant un immortel, il ne vieillit pas et sa barbe n’a pas de raison pour avoir tant blanchi en 60 ans. Mais bon c’est un détail pas bien important et d’un autre côté, cette représentation de Gandalf est plus proche de sa description originale.

 

Parmi les personnages familiers mais ayant pris les traits d’un autre acteur, il y a donc Bilbo qui sera joué cette fois-ci par Martin Freeman. Si je ne m’abuse (et si on ne compte pas les Nains présents en arrière-plan au Conseil d’Elrond), il est le seul personnage dans ce cas-là, mais il n’est donc pas n’importe quel personnage puisqu’il est le protagoniste principal du livre et je présuppose du film. Pour l’instant et si je ne m’abuse, cette photo est la seule qui a été rendue publique. Personnellement, alors que je craignais qu’il soit difficile de l’imaginer sous d’autres traits que ceux d’Ian Holm (ce qui est intéressant quand on sait que lors de ma première lecture du Seigneur des Anneaux, c’était imaginer Bilbo âgé qui m’était difficile) je suis instantanément séduit par ce Bilbo jeune. Peut-être est-ce juste mon imagination, mais je trouve qu’il a vraiment à la fois un air de Baggins (l’attitude générale rappelle Frodo) et de Took (la blondeur et quelque chose dans le regard rappelle Pippin), car n’oubliez pas que si Bilbo est un Baggins de par son père, il est aussi un Took de par sa mère (comment aurait-il même accepté ce que Gandalf et les Nains lui proposaient s’il n’avait pas eu de sang Took ?)

 

Et finalement, parmi les nouveaux personnages, je ne vous en propose pas un seul, mais carrément les 13 Nains (cliquez sur l’image pour la voir en plus grand) :

 

La première impression que l’on a quand on les voit, c’est que certains sont effectivement surprenants. Je suppose que l’on peut attribuer ça à deux choses :

  • Les descriptions faites par Tolkien dans le livre sont plutôt sommaires et font presque penser aux Nains de la version Disney de Blanche Neige.
  • Le seul autre Nain avec lequel nous sommes “visuellement familiers” est Gimli, et si le look de certains ne dépareille pas trop du sien, pour d’autres on s’en éloigne énormément.

Passé la surprise première, j’avoue être très fan de cette représentation des Nains. En effet, difficile de caractériser et d’individualiser facilement 13 personnages s’ils se ressemblent tous. De plus cela permet par la même occasion de caractériser une culture naine sans la stéréotyper (ce qui aurait été le cas si tous les 13 avaient juste ressemblé à des variations de Gimli). Je vous détaillerai un peu plus les 13 personnages (sans spoiler quoique ce soit, ne vous inquiétez pas) au cours des posts suivants, mais pour les plus impatients, voici leurs identités de gauche à droite (histoire que vous commenciez à les bosser dès maintenant pour être moins perdus quand ils se pointeront tous à la porte de Bilbo en décembre 2012) :

Nori, Fili, Dori, Bofur, Gloin, Dwalin, Thorin Oakenshield, Balin, Oin, Bombur, Bifur, Ori, Kili

 

 

La suite très bientôt, et si vous voulez vous rafraîchir vous aussi la mémoire en (re)lisant Bilbo le Hobbit, puis-je vous suggérer de l’acheter depuis ces liens (un petit pourcentage sera reversé à la Direction qui s’en servira certainement pour se payer des dry martinis… euh, je voulais dire pour payer l’hébergement de ce site) :

 

 

The following two tabs change content below.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Gator

Parfois, je suis gentil, parfois, je ne le suis pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *